mercredi 10 janvier 2018

Rétrospective 2017


   L'année 2017 s'est pour moi plutôt bien déroulée du côté livresque, puisque j'ai pu lire plus que ce que je m'étais fixé comme challenge, et ce fut pour la plupart de bonnes lectures. En effet, j'ai lu 24 bouquins sur l'année 2017 avec quatre coups de cœur, pour un objectif de 15.
   Tout ceci pour un total de 6191 pages, sans compter les bandes dessinées lues dans l'année, et de 26 chroniques pour l'année 2017.
   De même, j'ai pu faire plusieurs découvertes, parfois excellentes, de livres que je n'aurais pas forcément lu sans des partenariats temporaires, comme la Masse Critique de Babelio, le concept Explobook de Lecteurs.com, ou encore avec les éditions Plume Blanche, ou grâce aux plateformes NetGalley et Simplement.
   L'année 2017 a aussi synonyme de fin pour le rendez-vous Un jour, un livre, des couvertures, qui malgré qu'il me plaisait, me prenait un certain temps que je n'avais pas toujours, et il m'était alors devenu difficile de suivre le rythme de ces parutions.
   Mais 2017, ou tout du moins la fin de 2017 m'a donné l'occasion de participer en tant que juré au Prix Littéraire de l'Imaginaire 2018 organisé par Booktubers App, et qui je pense, offrira de belles opportunités (il y en a déjà quelques-unes de prévu qui seront publiées sur le blog dans les temps à venir).


Et maintenant, un petit palmarès des lectures de 2017 :



Le Top 3 des livres que j'ai le plus aimé

Coup de coeur







Coup de coeur




Le livre que j'ai le moins aimé

avec la note de 3/5




Le plus touchant

Coup de coeur



Le livre le plus long

avec la note de 5/5



Le livre le plus court

avec la note de 4/5


Voilà qui conclut la rétrospective sur l'année 2017, et qui ouvre l'année 2018, une nouvelle année pour le blog afin de partager avec vous la lecture au fil des pages !


dimanche 7 janvier 2018

[Chronique] Phobos, tome 1 - Victor Dixen

Auteur : Victor Dixen
Pages : 448
Titre original : Phobos, tome 1
Prix : 17,90€(papier),8,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Phobos, tome 1
• Phobos²
• Phobos : Origines
• Phobos³
• Phobos⁴
Résumé : Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.




"La monstruosité est dans l’œil de celui qui regarde..."




   Depuis sa sortie, ce roman me tentait beaucoup, et encore plus quand je voyais la foule qu'il y a toujours aux dédicaces de Victor Dixen dans les salons dans la région parisienne et sa banlieue. Je me doutais qu'il allait me plaire, mais je n'avais jamais sauté le pas. Et puis il y a quelques mois, la Collection R a lancé en tirage limité une édition du bouquin à 9,90€, et quand j'ai vu la vitesse à laquelle il est parti sur certains sites Internet et que je l'ai vu dans une librairie, je me suis dit que c'était l'occasion. Et je ne regrette pas de m'être enfin décidée, parce que j'ai adoré cette lecture !


   On commence lors de l'embarquement du côté des filles, et ce sous le point de vue de Léonor, la candidate française du programme Genesis. On découvre en même temps que les personnages l'excitation mais aussi les doutes qui accompagnent l'embarquement et donc le départ vers Mars.
   A partir de là, on suivra les candidates, toujours grâce à Léonor, dans leur compartiment durant leur voyage en direction de la planète rouge, mais aussi l'envers du décor en hors-champ, qui nous permet de suivre les speed-datings entre les candidats, et nous révèlent de nombreuses indications sur la partie cachée et sombre du programme spatial.

   L'histoire est addictive, on veut savoir ce que cache l'organisation de Genesis, ce qui attend les participants sur Mars, mais aussi la vie des personnages dans le vaisseau, leurs motivations, les ententes et mésententes. On veut tourner chaque page le plus vite possible afin d'arriver à la fin, et ensuite découvrir la suite. Nous nous imaginons presque dans le vaisseau avec les personnages, tandis qu'ils gravitent vers Mars. Le thème du voyage d'un aller sans retour est intéressant, et c'est en partie ce qui a motivé l'auteur d'écrire cette saga : pour quelles raisons des personnes voudraient tout abandonner pour ne jamais revenir et recommencer à zéro? On se doute qu'avec cette question, les participants auront eu un passé difficile, que certains ont d'ailleurs eu l'occasion de nous révéler dans ce premier tome.

   Et pour les personnages, les candidats sont vraiment attachants. Que ce soit Léonor, qui doute, essaye d'être rationnelle,  Kris, innocente et naïve, ou bien Marcus avec un certain charisme, ainsi que les autres, chacun à leur manière apporte leur touche au programme et donc à l'intrigue, puisqu'ils forment un ensemble très hétéroclite, donc intéressant, même s'il peut bien entendu y avoir nos préférences parmi ce groupe. Evidemment, nous avons aussi des personnages détestables, manipulateurs ou opportunistes, qui se dévoilent à nous petit à petit dans leur vraie nature, et pour qui nous n'avons pas forcément d'empathie.

   L'écriture de Victor Dixen est fluide et nous emmène parfaitement dans l'univers qu'il a construit. De même, on voit qu'il y a eu des recherches pour ce roman, notamment sur le domaine spatial et astronomique, car ce sont des informations et faits poussés qui nous sont présentés, pour nous immerger au mieux dans la saga Phobos.

   Pour la fin, elle nous ouvre une suite tout aussi entraînante, et nous montre encore de plus près les côtés sombres de certains personnages, mais aussi la solidarité entre d'autres. La fin nous met en haleine, car on veut connaître le choix qui sera fait par les candidats, bien qu'on puisse s'en douter vu qu'on sait qu'il y a une suite à ce tome. Au final, quand on a lu les dernières pages, qui nous laissent en suspens avec de nombreuses questions non résolues, on veut se jeter sur la suite pour connaître le sort des candidats et du programme, ainsi que les réponses à nos questionnements. 


   Pour conclure, j'ai vraiment adoré ce premier tome de Phobos. C'est une découverte que je ne regrette pas, comme je m'en doutais avant même de le lire. Les dernières pages tournées m'ont donné envie de lire rapidement la suite, et donc m'acheter le second tome ainsi que les suivants, pour l'intrigue mais aussi pour les personnages auxquels je me suis attachée et pour certains identifiée.