jeudi 9 novembre 2017

[Chronique] Transe - M.I.A. (livre dont on est le héros)

Auteur : M.I.A.
Pages : 490
Titre original : Transe
Prix : 22,45€(papier),5,49€(numérique)

Résumé : Vous vous réveillez, le corps couvert de sang et l’esprit confus, dans un bâtiment abandonné, aux fenêtres condamnées et aux issues verrouillées.
Pourquoi vous trouvez-vous ici, quel est cet endroit et comment vous en échapper ?

Un ennemi invisible, qui semble rôder à proximité, vous laisse des messages et des indices mystérieux, en rapport avec votre passé.
Pour survivre et comprendre les raisons de votre enlèvement, vous devez franchir les nombreuses zones qui vous séparent de la sortie, tout en élucidant les énigmes placées sur votre chemin.

À la frontière du roman et du jeu de rôle, Transe est un thriller où vos décisions influencent le déroulement de l’histoire et sa conclusion.
Parviendrez-vous à atteindre la dernière porte ?



"Il décide de chaque coup, quand vous ne connaissez même pas le nom et le but du jeu."




   Ce livre appartient au genre des romans dont on est le héros, et dans celui-ci, on plonge dans une atmosphère plutôt sombre.

  On commence par le réveil de notre personnage dans un bâtiment abandonné, et dès lors, ce pose plusieurs questions : que faisons-nous là, comment sommes-nous arrivés ici ? Des questions dont on obtiendra les réponses par la suite.

   On est dès le début bien ancré dans notre personnage, grâce à l'écriture choisi. Ici, pas de je ou de il, mais l'utilisation de vous dans la narration. Par exemple, au lieu de retrouver "Le bruit insistant de la pluie [me/le] sort d’un cauchemar sans fin, dépourvu de sens.", on aura "Le bruit insistant de la pluie vous sort d’un cauchemar sans fin, dépourvu de sens.", permettant de plus facilement se glisser dans la peau de notre personnage.

   Nous aurons l'occasion plusieurs fois de faire des choix, qui orienteront l'histoire en fonction de ce celui qu'on aura sélectionné (il faut d'ailleurs dire que la version ebook, du fait des liens directement sur les choix, permet de naviguer très facilement entre les sections sans risque de se faire spoiler par erreur). A nous alors de faire les bons pour essayer de survivre à la mésaventure dans laquelle on se trouve plongé ! Car les choix ont bels et biens des conséquences, et je dois avouer que je suis morte lors de l'un des derniers choix, et que j'avais de toute manière prises de mauvaise décision depuis un bon moment dans le livre, sans le savoir. 

   De ce fait, on participe à la mise en place de la personnalité de notre personnage, que l'on peut alors rendre méfiant, craintif, ou alors touche à tout par exemple, du fait des choix que l'on adopte au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. Cela facilite d'autant plus l'attachement ou le lien qu'on développe avec le personnage. 
   Les aspects de la personnalité qui sont inscrits de manière non-modifiable et dès le début sont de même intéressants, et apporte un plus à l'histoire, car notre personnage a un handicap, que l'on peut choisir de surmonter ou non, mais qui reste toujours plus ou moins présent sans qu'on ne puisse rien y faire de plus.

   L'histoire m'a entraînée tout du long, je ne voulais pas lâcher le bouquin, afin de pouvoir savoir les réponses à nos nombreuses questions. Je l'ai trouvé enrichissante et intrigante, par son rythme, les recherches associées au livre (que j'ai trouvé vraiment instructives), et elle m'a tenu en haleine à chaque page. La construction est bien menée, on nous apporte des réponses, mais au compte-goutte et de manière sibylline pour nous intriguer encore plus, et nous rendre encore plus confus.
   Les éléments de l'intrigue étaient eux réussis, bien qu'il y en ait un dont je me suis douté dès le moment où il prend place dans l'histoire, et qui ne m'a donc pas surprise.

   On ressent de nombreux sentiments lors de cette lecture, que ce soit de l'espoir, de la confusion, de l'horreur, du malaise, de l'oppression, tout est fait pour essayer de nous mettre le plus possible dans l'ambiance du récit.
   L'atmosphère est du genre sombre, et nous immerge d'autant plus dans l'intrigue, avec la description des décors, de certaines situations, de certaines scènes, et peut plus d'une fois plonger dans une certaine angoisse sourde parfois dérangeante, mais adaptée au genre choisi.

   En plus des choix que l'on peut effectuer durant le livre, on trouve aussi des énigmes, qui nous sont souvent utiles dans certaines de nos décisions. Ne comptez pas sur les auteurs pour vous donner directement la réponse, il va falloir chercher un peu. Mais pas de panique, ils donnent le début de la résolution de l'énigme, ou la manière de la résoudre, permettant à quiconque qui s'en donne le moyen de les résoudre par lui-même.

   La fin, ou plutôt les différentes fins possibles, sont aussi bien menées, jusqu'au bout on espère survivre, alors qu'on a aussi des chances de mourir, si cela ne l'a pas déjà été auparavant. Des derniers choix s'offrent à nous pour conclure notre lecture et donc notre sort en fonction de nos choix, juste après qu'on a enfin les explications à notre situation et donc qu'on a enfin les clés pour comprendre l'intrigue.

   On a d'ailleurs un bonus dans le bouquin, qui permet de connaître vers un navigateur web qui vous donnera les réponses aux énigmes, mais aussi des annexes (conseil en lien avec l'intrigue, vidéo, photo, ...) mais surtout vous pourrez y retrouvez la mind-map ayant permis de construire le livre, chose que j'avais d'ailleurs eu l'intention de faire, avant de découvrir qu'on nous la proposait en bonus. La mind-map correspond au plan avec les différentes situations que l'on rencontre lors du récit, avec les conséquences qu'entraînent nos choix dans l'histoire, donc en gros, indiquent les différents chemins empruntables par le lecteur. Cela permet alors de découvrir comment avoir la meilleure fin, quels sont les choix les plus judicieux, et ainsi découvrir comment nous ont mené nos décisions, et quelles sont les éventuelles erreurs que nous avons pu commettre. Je conseille vivement de consulter cette mind-map lorsque vous avez fini votre lecture du roman, c'est vraiment intéressant à voir. 


En conclusion, j'ai adoré suivre notre personnage et de pouvoir choisir nos actions. De plus, le genre, le thriller, nous immerge vraiment dans le genre dont on est le héros, et la très bonne construction de l'histoire nous entraîne très rapidement dans l'intrigue qui nous tient en haleine. Cette lecture me tentait dès l'annonce officielle de sa sortie, et je ne regrette absolument pas de l'avoir découverte, c'est un livre que je recommande vraiment et que je n'hésiterai pas à offrir à ceux à qui elle pourrait plaire. L'écriture est vraiment bien dirigée, et donne envie de découvrir d'autres romans du duo d'auteurs cachés derrière le pseudonyme M.I.A., et j'ai même hâte de découvrir un autre thriller dont on est le héros de la part des auteurs que je me procurerai alors au plus vite si cela venait à se concrétiser.



dimanche 5 novembre 2017

[Chronique] Pretty Little Liars, tome 4.5 : Pretty Little Secrets - Sara Shepard

Auteur : Sara Shepard
Pages : 450
Titre original : Pretty Little Liars, book 04.5 : Twisted
Prix : 9,90€(papier),10,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Les Menteuses, tome 0.5 : Ali's Pretty Little Lies
• Les Menteuses, tome 1 : Confidences
• Les Menteuses, tome 2 : Secrets
• Les Menteuses, tome 3 : Rumeurs
• Les Menteuses, tome 4 : Révélations
• Les Menteuses, tome 4.5 : Pretty Little Secrets
• Les Menteuses, tome 5 : Vengeances
• Les Menteuses, tome 6 : Dangers
• Les Menteuses, tome 7 : Représailles
• Les Menteuses, tome 8 : Aveux
• Les Menteuses, tome 9 : Récidives
• Les Menteuses, tome 10 : Chantages
• Les Menteuses, tome 11 : Menaces
• Les Menteuses, tome 12 : Turbulences
• Les Menteuses, tome 13 : Manigances
• Les Menteuses, tome 14 : Mortelles
• Les Menteuses, tome 15 : Toxiques
• Les Menteuses, tome 16 : Vicieuses

On peut aussi retrouver les intégrales regroupant les romans par quatre : Intégrale 1 (tomes 1 à 4), ...

Résumé : Eh oui, c'est encore moi...
Remontons un peu le temps, vous voulez bien ? Nous sommes au mois de décembre de l'année dernière et Hanna, Emily, Aria et Spencer, nos quatre jolies petites menteuses sont en 1ère au lycée de Rosewood. L'assassin d'Alisaon DiLaurentis croupit en prison et " A " n'est plus de ce monde, les filles peuvent donc enfin se détendre et profiter de leurs vacances de Noël. Elles ne se doutent pas que je vais reprendre les opérations là où " A " les a laissées...
L'histoire que je vais vous raconter, personne n'en a jamais entendu parler. Ce qui se passe durant les vacances doit rester en vacances, n'est-ce pas ? Mais devinez quoi ? J'ai tout vu et je vais tout vous raconter !




"En attendant, considérez-moi comme l'ombre à la fenêtre, le chuchotement dans le vent, l'impression tenace que quelqu'un vous observe."



   On reprend l'histoire peu de temps après les derniers événements du quatrième tome. Il faut d'ailleurs avoir lu les tomes précédent (tomes 1 à 4) afin de ne pas se faire spoiler lors de la lecture de ce tome, mais aussi pour comprendre tous les situations. Nous sommes dans ce livre en période hivernal, et on va suivre les quatre filles, chacune leur tour : on commence par Hanna, puis Emily, suivie d'Aria et enfin on finit par Spencer. Les mésaventures des quatre adolescentes se déroulent donc séparément, le tout sur une période de quelques semaines.

   Ce tome nous permet d'en savoir plus sur les vacances d'hiver qu'ont passé les filles, et comme on peut s'en douter, cela ne sera pas calme, mais plutôt fort en émotions pour elles. On retrouve bien les personnalités de chacune, et ce tout le long des chapitres concernant chacune. On prend plaisir à les suivre, chacune dans un environnement plus familial que scolaire cette fois-ci, afin de connaître ce qui va leur arriver. On ressent chez chacune une certaine tension due à ce qu'elles ont vécu durant l'automne, ce qu'on a pu découvrir dans les tomes précédents, et elles espèrent que cela aille mieux pour elles.

   Ce fut intéressant de les suivre durant cette période de festivités, et l'autrice a créé une certaine diversité au sein du groupe d'amies, puisque toutes ne célèbrent pas les mêmes fêtes. En effet, la famille de Spencer et d'Emily fêtent Noël, tandis que Hanna est juive et veut faire Hanoukka, et que la famille d'Aria célèbre le solstice d'hiver et non pas Noël. Cette diversité est vraiment intéressante, et permet d'en savoir un peu plus sur les autres célébrations de fin d'année.
   Dans ce tome, on sent que les filles sont tendues, mais elles ne savent pas si elles sont surveillées ou non. Nous sommes donc en tant que lecteur en connaissance de plus d'éléments concernant le contexte qu'elles, du fait des chapitres aux côtés de A. On sait donc qu'elles sont suivies, tandis qu'elles se posent des questions sur ce qu'il leur arrive à certains moments.
   Les adolescentes sont fidèles à elle-mêmes, et ce à chaque instant. On reconnaît leurs défauts et leurs qualités, ce qui font ce qu'elles sont. De même, on a toujours leur tendance à se créer des problèmes, parfois sans le vouloir, et ainsi engendrent des situations qu'elles ne veulent voir révélées au grand jour.
   On les suit dans des intrigues parfois saugrenues, dans lesquelles elles se retrouvent plongées, à cause de l'importance des apparences, des mensonges et des trahisons, dont elles semblent ne jamais pouvoir s'éloigner, et qui sont ici de taille.
   On avance assez peu dans ce volume-ci, du fait que l'autrice voulait se concentrer sur la période hivernale, mais aussi du fait qu'il est un volume intermédiaire, donc a été écrit plus tard que le cinquième tome, et qu'il fallait donc qu'il entre chronologiquement entre le quatrième et cinquième tome.

   Il faut préciser qu'il n'y quasiment aucune interaction entre les quatre héroïnes, elles resteront chacune dans leur coin, et ne se rencontreront pas (il y aura une exception, mais c'est un passage extrêmement rapide et assez peu important), il ne faut donc pas s'attendre à une solidarité entre elles, ni à des moments ensemble.
   Je ne saurais dire pour le moment si ce tome est indispensable pour pouvoir lire les suivants pour le moment, mais il ouvre néanmoins la possibilité à des intrigues que A pourrait utiliser contre les filles par la suite, des secrets qu'elles voudraient bien garder cachés, comme à chaque fois.


   En conclusion, je dirais que c'est plutôt agréable de retrouver à nouveau les quatre filles, ici dans la période de la fin de l'année. L'intrigue n'avance pas particulièrement dans ce tome, puisque c'est un volume intermédiaire, mais c'est intéressant de suivre les héroïnes alors qu'elles pensent que tout est terminé avec A. On les suit dans des intrigues qui les caractérisent, avec des secrets qu'elles ne veulent voir dévoiler. Ce tome nous laisse alors avec des secrets de taille, qui laissent bien des possibilités de chantage pour A, qui je pense ne se gênera pas de les importuner de nouvelles fois.


mardi 31 octobre 2017

[Recommandations] Livres à lire pour Halloween

En ce jour d'Halloween, je vous conseille dix livres qui sont plutôt adaptés pour une lecture pour ce célèbre soir d'octobre. Que ce soit de l'horreur, du fantastique ou du thriller, il y aura différents genres afin de vous correspondre. Il n'y a aucun classement, l'ordre des livres est totalement aléatoire. Allons-y !



La couleur de la peur

Auteur : Malorie Blackman
Pages : 314
Titre original : The Stuff of Nightmares
Genre : Jeunesse, drame
Prix : 13,90€
Résumé : Comment avais-je fait ça ? Comment avais-je pu arrêter d'être moi pour me glisser dans la vie de Steve ? Comment était-ce possible ? J'ai regardé mes mains. Elles tremblaient. C'était dingue ! Le rêve de Steve était si réel. Car ce ne pouvait être que ça : un rêve. Mais d'où venait-il ? J'avais mes propres cauchemars. Mais aucun ne ressemblait à ça. Aucun n'était si intense et aucun ne m'avait fait pénétrer dans la tête de quelqu'un d'autre. Chacun de nous a son cauchemar. Une histoire de créatures monstrueuses, de poursuites infernales ou d'effroyables tortures, qui revient inlassablement, dans nos nuits les plus noires... Un seul cauchemar, toujours le même, qui n'appartient qu'à nous. Lors d'un accident de train, Kyle, lui, se découvre l'étrange pouvoir de vivre les cauchemars des autres. De l'intérieur. Comme s'il y était. En attendant les secours, tandis que, la mort rôde parmi les victimes inconscientes, Kyle plonge ainsi au cœur de l'horreur...

Mon avis : Ce mélange de nouvelles, reliées en une histoire, sont plus ou moins oppressantes, et mettent parfois mal à l'aise ou face à certaines de nos peurs.

Chronique





Cadavre expo
Auteur : Hassan Blasim
Pages : 224
Titre original : Ma'rad al-juthath
Genre : Nouvelles
Prix : 18,00€
Résumé : Il était une fois, dans les ruines d’un pays déchiré par la guerre et la terreur, des assassins transformés en artistes, et leurs victimes en œuvres d’art ; des soldats morts écrivant des romans d’outre-tombe ; des lapins pondant des œufs ; un sourire refusant de s’effacer d’un visage ; des couteaux disparaissant par magie ; des fantômes et des djinns ; des hommes cherchant par tous les moyens à fuir, sur les routes de l’exil ou de l’asile, l’effroi d’une existence tout entière régie par le théâtre de l’absurde et de la cruauté.

Les quinze nouvelles qui composent ce recueil déploient un univers d’une violence inouïe et d’une rare noirceur – illuminé cependant par l’enchantement de la poésie, de l’humour et de l’imagination. Entre le rire et la rage, l’insoutenable et le merveilleux, le trivial et le sublime, Cadavre Expo nous fait visiter le musée des horreurs de notre inhumanité quotidienne. Mais Hassan Blasim, jeune écrivain visionnaire, transcende l’atrocité pour nous offrir le tableau d’un monde carnavalesque singulièrement vivant.

Mon avis : Ces différentes nouvelles explorent l'étrange dans un milieu chaotique lié à la guerre, souvent empreint de terreur. Pour certaines, vous n'arriverez pas forcément à trouver d'explications, nous laissant l'esprit bien embrumé.

Chronique






La fille d'avant
Auteur : J.P. Delaney
Pages : 432
Titre original : The Girl Before
Genre : Thriller
Prix : 21,90€
Résumé : Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d'oeuvre de l'architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu'Emma, la locataire qui l'a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu'elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s'engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes... et vit dans la même terreur que la fille d'avant.

Mon avis : Ce roman vous emmènera au cœur d'un lieu bien particulier, dans une intrigue dérangeante parfois malsaine, qui vous plongera dans vos propres réflexions sur les questions posées, et vous retournera sûrement l'esprit.

Chronique







Body finder
Auteur : Kimberly Derting
Pages : 284
Titre original : The body finder
Genre : Thriller fantastique
Prix : 15,90€
Résumé : Depuis toute petite, Violet Ambrose, 16 ans, a un don étrange : elle parvient à repérer les cadavres d'oiseaux abandonnés par son chat.
Mais ce secret prend une toute autre ampleur lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans la ville. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu'il a enlevées viennent hanter Violet : elle entend les échos que les victimes laissent derrières elles.
De plus en plus troublée, Violet mène son enquête et se rapproche du tueur... jusqu'à devenir sa proie.

Mon avis : Vous pourrez suivre dans ce roman une jeune fille au don particulier, qui se lancera sans le vouloir dans une enquête qui pourrait se révéler presque mortelle pour elle.







La Légion de la colombe noire
Auteur : Kami Garcia
Pages : 360
Titre original : Unbreakable
Genre : Fantastique jeunesse
Prix : 18,00€
Résumé : À la mort de sa mère, le monde de Kennedy vole en éclats. Mais elle ne se doute pas encore que ce drame est lié à des forces surnaturelles. Ce sont deux frères jumeaux, Jared et Lukas, qui le lui révèlent en la sauvant d'un dangereux esprit envoyé pour la tuer. Kennedy apprend aussi que si elle veut rester en vie, elle va devoir prendre la place de sa mère au sein de la Légion, une société secrète une société de chasseurs de fantômes dont les cinq membres ont été assassinés la même nuit, et dont les enfants sont simultanément devenus les héritiers. Avant cette fameuse nuit, Kennedy ne connaissait rien de la vie parallèle de sa mère. Ses nouveaux amis, Jared, Lukas, Alara et Priest, eux, ont été entraînés depuis leur enfance pour devenir à leur tour membres de la Légion. Mais de quoi a-t-elle hérité, à part du chagrin d’avoir perdu sa mère ? Tout ce que Kennedy sait, c’est qu’il y a un démon sur ses traces… 

Mon avis : Si vous aimez les chasseurs de démon (un peu à la Supernatural), alors ce livre est fait pour vous. Dans une quête contre le mal, Kennedy suivra la légion afin d'en savoir plus sur ses origines, et vous embarquera avec elle dans cette dangereuse mission.







Blood of Eden, tome 1 : Je suis une immortelle
Auteur : Julie Kagawa
Pages : 544
Titre original : Blood of Eden, book 1: The Immortal Rules
Genre : Fantastique jeunesse
Prix : 16,00€
Résumé : Mourir… ou accepter d’être mordue — et devenir à son tour un monstre, un de ces vampires qu’elle hait.
Allie la rebelle est placée devant le pire choix pour elle. Dans le monde dévasté où elle vit, et sur lequel les vampires règnent en maître, elle a toujours refusé d’être un de ces misérables humains qui leur servent de bétail. Mais sacrifier sa vie… ? Face au marché qu’on lui met en mains, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l’Humanité. 

Mon avis : Un bon roman mettant en scène un monde dystopique avec des vampires. Là où tout ce qui compte est la survie, vous suivrez Allie, qui devra à chaque instant se battre contre son nouvel instinct de vampire, afin de suivre ses valeurs d'humaine dans un univers bien sombre. Si vous appréciez ce tome, le second n'en sera que meilleur.

Chronique






Carrie
Auteur : Stephen King
Pages : 288
Titre original : Carrie
Genre : Horreur
Prix : 7,10€
Résumé : Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec diffi culté... Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau !

Mon avis : L'un des premiers romans du grand Stephen King vous plongera dans la vie d'une jeune fille dont le fanatisme de sa mère et les moqueries de ses camarades l'ont brisée et qui engendreront la plus terrible des représailles.






Shining
Auteur : Stephen King
Pages : 576
Titre original : The shining
Genre : Horreur
Prix : 7,90€
Résumé : Quand on propose à Jack Torrance, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l'hiver à l'hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille. Il s'y installe avec Wendy, sa femme, et leur fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révélera au monde.
Mais les démons de l'hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur oeuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l'être. Car Danny possède ce don de lumière de même que l'ancien cuisinier de l'hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps...

Porté à l'écran par Kubrick avec Jack Nicholson dans le rôle principal, Shining est avant tout l'histoire de la lente déchéance d'un homme rongé par la haine.

Mon avis : Ce roman de Stephen King vous précipitera dans une abîme d'effroi, d'angoisse et fera passer des nuits blanches pour les plus sensibles. Un classique à découvrir absolument pour les amateurs du genre.






Les âmes rouges, tome 1 : L'éveil
Auteur : Alicia & Sarah Kroze
Pages : 400
Titre original : Les âmes rouges, tome 1 : L'éveil
Genre : Horreur fantastique

Prix : 16,90€
Résumé : Ellie Bielsky et son frère se réveillent sur la moquette d'une chambre d'hôtel, une affreuse morsure au bras et des traces de sang sur leurs vêtements... Que font-ils là ?
Il y a en vous la vie et la mort. Vous n'avez pas le choix.
Je m'appelle Ellie Bielsky. Mon petit frère Samy et moi avons été adoptés, et nous aimons nos parents plus que tout. Ils nous aiment aussi. Je n'en avais jamais douté jusqu'à aujourd'hui, quand notre mère nous a enfermés dehors avec ces créatures dévoreuses de chairs. 
Je leur avais toujours fait confiance, je les avais toujours écoutés ; mais pas cette fois. Pas avant d'avoir découvert la vérité.

Mon avis : Au milieu de créatures bien connues de notre culture, vous serez embarqués dans une histoire sanglante et entraînante, dans un univers bien mené, entre passé et présent, qui vous fera passer excellent moment.





Eden City, tome 1 : Bienvenue en enfer
Auteur : Naïma Murail-Zimmermann
Pages : 284
Titre original : Eden City, tome 1 : Bienvenue en enfer
Genre : Fantasy jeunesse

Prix : trouvable en bibliothèque
Résumé : Regardez autour de vous : tous ces passants, dans les rues d'Edencity ; ils vous paraissent tous humains. Détrompez-vous : tous ne le sont pas. Les non-humains, ceux qu'on nomme corbusards, sont là, près de nous, autour de nous, au milieu de nous. Ils ne sont pas des nôtres, ils doivent être éliminés. Vous chasserez sans relâche ces assoiffés de sang, jusqu'à ce que leur souvenir même se soit effacé de votre mémoire. C'est votre mission, votre survie. "
Alétéia (I, 1)
Elle s'appelle Saralyn, Saralyn Fara. Elle vient de passer deux ans loin d'Edencity, dans les Terres d'oubli. Deux ans d'entraînement où elle a appris à combattre les Corbusards. Aujourd'hui elle est prête. Prête à retourner à Edencity. Prête à retourner en enfer. Prête à faire face à son destin...

Mon avis : Cette histoire, si vous avez l'occasion de le trouver, vous fera passez un très bon moment en compagnie de différentes créatures fantastiques, bonnes ou mauvaises, avec le passé plutôt trouble du personnage principal.




En bonus, je vous conseille aussi une série de bande dessinée, qui a d'ailleurs récemment été adaptée en animation : 



Zombillénium
Auteur : Arthur de Pins
Pages : 48
Titre original : Zombillénium
Genre : Humour fantastique

Prix : 14,50€
Résumé : Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...

Mon avis : Cette série de bande dessinée est vraiment super, avec une touche d'humour, de créatures, et une histoire entraînante. De plus, les illustrations sont vraiment chouettes, je vous la conseille assurément !



J'espère que vous aurez trouvez de quoi lire durant la période d'Halloween ! Bonne lecture !

lundi 30 octobre 2017

[Prix littéraire] Prix Littéraire de l’Imaginaire 2018 - Booktubers App

Bonjour à toutes et à tous !
On se retrouve aujourd'hui pour un article différent de ce que vous trouvez habituellement sur le blog. En effet, ce ne sera pas une chronique, mais la présentation du Prix Littéraire de l’Imaginaire 2018 mis en place par l'équipe de Booktubers.


Mais qu'est-ce que le Prix Littéraire de l’Imaginaire 2018 ?
Avec l'ensemble des 71 jurés (rien que ça !) sélectionnés, blogueurs et/ou booktubers, nous choisirons sept livres de l'imaginaire publiés en 2017 lors d'une pré-sélection, que nous lirons afin de pouvoir élire le livre gagnant de cette première édition du prix littéraire. Tous les genres de l'imaginaire sont pris en considération : fantastique, science-Fiction, et fantasy et toutes les sous-catégories de la SFFF (horreur, paranormal, romance, aventure, steampunk, gothique, bit-lit, young-adult…).
Ce prix a été organisé par Bérangère de Lecture en B., Hélène de Hélène Ptitelfe, Pauline de Patatras, Maxime de Wyrow, Céline pour Booktubers App et Yannick pour Booktubers App, afin de promouvoir le genre de l'imaginaire.


Comment cela se déroule-t-il ?
Si cette partie vous intéresse, vous pourrez retrouver juste en dessous les dates importantes du prix : 
• Proposition des titres par les membres du jury : 29 octobre au 5 décembre 2017
• Pré-sélection : 1er janvier au 28 février 2018
• Vote des 7 titres finalistes : 28 février 2018
• Annonce des 7 titres finalistes : 6 mars 2018
• Lecture des 7 livres obligatoires : 6 mars 2018 au 30 septembre
• Envoi des formulaires de votes pour le gagnant du prix : 31 août 2018
• Vote pour le gagnant le : 30 septembre 2018
• Annonce du gagnant le : 16 octobre 2018

Pendant un an, nous mettrons donc tout en oeuvre pour vous proposer un prix littéraire digne de ce nom, et ainsi vous permettre de découvrir des romans récents de l'imaginaire.


J'ai donc l'honneur de vous annoncer que je fais officiellement partie du jury du Prix littéraire de l'imaginaire 2018, et vous pourrez alors retrouver sous peu un article dans lequel je parlerai des livres que j'aurais choisi pour la pré-sélection !
J'espère que ce prix vous plaira et vous pouvez retrouver les articles des autres jurés le concernant grâce à #PLIB2018 .

dimanche 22 octobre 2017

[Chronique] Cœurs naufragés - Mauï Basquin

Auteur : Mauï Basquin
Pages : 262
Titre original : Cœurs naufragés
Prix : 13,99€(papier), 2,99€(numérique)


Résumé : « J’arrive » Un murmure à la mer, un murmure à Jim. Je cours vers elle, vers lui. Puis, quand j’arrive à la lisière de la plage, je me stoppe brutalement. Hésitante, je la regarde. Ai-je assez de courage pour y aller ? Je hoche la tête comme pour m’en convaincre. Il faut que je sois forte, la mer ne peut me battre encore une fois. Je mets un pied dans le sable et une grimace se dessine sur mon visage. Ici, il fait mal aux pieds. La douleur infime fait déferler une vague de souvenir. C’était il y a quatre ans, et pourtant je m’en souviens comme si c’était hier. Je me revois, courir vers la plage. Courir comme si la mort était à mes trousses. Sa mort. Il y a quatre ans, j’ai passé trois jours sur cette même plage, sans bouger, en fixant la mer dans l’attente de son retour. Il n’est jamais revenu. Était-il mort ? Les vagues l’avaient-elles emporté loin de moi ? Où pouvait-il bien être ? Depuis qu’il est parti, la mer est ma plus grande ennemie.






   On démarre par le départ de Brittany, qu'on va suivre dans la suite du roman, pour rejoindre ses parents en Malaisie, et ce dès l'embarquement. Et là, tout commence, car c'est dès ce moment qu'on va rencontrer deux personnages importants pour la suite de l'histoire, Jérémy et Julien.

   Il faut dire que j'ai eu quelques a priori lors de la lecture des premières pages. En effet, elles décrivaient un personnage avec lequel je n'avais aucun point commun, et que je n'appréciais pas vraiment. Mais par la suite, Brittany a su se montrer plus intéressante, et a su me toucher. Elle se dévoile petit à petit, et c'est ce permet de mieux la comprendre, de mieux la cerner, tandis que nous entrons dans ses pensées les plus profondes. De même, j'ai plutôt apprécié les différents autres personnages, avec à chacun sa personnalité propre, mais ce ne fut rien de plus pour un bon nombre d'entre eux. J'ai plutôt bien aimé Jérémy et Julien qui sont mais j'ai été plutôt étonnée qu'on nous n'en sachions pas plus à propos de certains, qui semblaient pourtant prendre un peu d'importance, notamment sur le groupe de jeunes avec Lucas, et les autres.

   L'histoire semble à la fois banale, puisqu'on suit le personnage principal lors de ces vacances avec ses parents, et différente des autres, du fait des événements qu'elle a vécu. Tout semble se dérouler très rapidement, et on espère tout autant que Brittany, tandis que les différentes relations qu'elle a noué évolue, toutes de manière différente. Que ce soit l'amour ou l'amitié, chacun avait sa place autour du personnage principal.

   Mais ce que je retiens plus de ce roman sont les émotions de son histoire, touchantes. En effet, Brittany a perdu une personne chère quelques années auparavant au même endroit. On comprend l'importance qu'il avait dans sa vie, on sent le sentiment de perte qui l'habite à chaque instant, et on comprend son traumatisme face à l'immensité de la mer, indomptable et impitoyable face aux hommes.
   D'ailleurs, on ne connaît pas l'identité de la personne qu'elle perd lorsqu'on lit le résumé, et je dois dire que je m'attendais à ce que cela soit ce type de relation liant le personnage principal et cette dernière, mais ce fut une agréable surprise de découvrir que je m'étais trompée sur ce point.
   Le livre aborde plusieurs notions que l'on côtoie dans la vie quotidienne. Que ce soit l'amitié, l'amour, ou encore l'espoir, elles prennent une place importante dans le récit, et c'est d'ailleurs ce qui m'a le plus marquée dans le roman. Elles sont bien abordées, et c'est le mélange de tout ceci qui nous donne envie de continuer, car on a aussi envie d'espérer que tout aille pour le mieux, que la personne que l'on a perdu revienne. Tout le long, on suit une remise en question, une envie d'espoir, la peur d'espérer, et bien d'autres sentiments, tous plus intéressants et émouvants les uns que les autres, et qui sont en totale adéquation avec le sujet choisi.

   Pour ce qui est de la fin, elle est simple, mais véritable et belle, et conclut très bien le roman. Il n'en fallait pas forcément plus, et elle montre que la vie peut se montrer belle elle aussi, et que l'amitié et l'amour sont bien précieux et porteurs de soutien.


   En conclusion, le livre ne m'a pas particulièrement marqué par ces personnages, que j'ai appréciés dans l'ensemble, mais qui, pour la plus grande part, ne m'ont pas marqué, mais plutôt par les notions et émotions qu'il évoquer, notamment celle de l'espoir qui a une place importante dans le récit. Le roman amène à une réflexion à propos de nous-même, sur comment nous serions à la place du personnage, comment réagirions-nous, ainsi que sur l'espoir, le soutien de l'amour et de l'amitié au quotidien, et dont nous n'avons pas toujours conscience.



vendredi 29 septembre 2017

[Chronique] Marquer les ombres - Veronica Roth

Auteur : Veronica Roth
Pages : 464
Titre original : Carve the mark
Prix : 17,95€(papier), 13,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Marquer les ombres
• 

Résumé : Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un "don", un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s'aider... ou décider de se détruire.




"L'ennui, avec les gens persuadés d'être des monstres, c'est qu'ils vous soupçonnent de mentir dès que vous ne les voyez pas comme eux se voient."




   On commence l'histoire en découvrant le personnage d'Akos dans sa jeunesse, lors d'une cérémonie réalisée par son peuple. Cela nous permet alors de connaître les quelques relations qu'il entretient ainsi qu'une partie de la culture de la population à laquelle il appartient. Dès le second chapitre, l'action débute, et nous entraîne vers le récit qu'on va suivre, le sien en compagnie de Cyra. On suit cette dernière dans le chapitre suivant, et dès lors, on aura une alternance de leurs deux points de vue le long du roman, de manière irrégulière, en fonction des besoins du récit.

   J'avais adoré la saga "Divergente" de l'autrice, et dès l'annonce de la sortie d'une nouvelle oeuvre de sa part, j'ai voulu en savoir plus. J'ai eu un peu de mal au début, mais au fil des pages, la tension et l'action s'intensifient pour nous donner l'histoire de ces deux personnages, ainsi que celles d'autres.
   Dès lors, cela devient alors prenant, on veut savoir ce qu'il advient d'eux à chaque instant, tandis que les moments de suspense et mouvementés deviennent plus forts. Il est alors difficile de lâcher le fil de l'histoire, afin d'en connaître la résolution. Néanmoins, Veronica Roth a aussi su créer des moments plus calmes, afin de souffler et pour permettre à ses personnages de se poser un peu avant de repartir dans leur aventure. Ces moments sont alors tout aussi importants que les moments intenses dans la construction de la relation entre Akos et Cyra.

   Ces derniers m'ont d'ailleurs énormément touchée, et ce pour des raisons différentes. Akos est je pense mon personnage préféré, il essaye d'avoir le moins recours possible à la violence, alors que la vie a été peu tendre à son égard à de nombreuses reprises. On sent que c'est un personnage extrêmement sensible, à certains endroits en lui brisé, tandis qu'il garde le plus possible espoir. Il m'a plu dans son entièreté, et ce je pense, quasiment à chaque instant. Cyra m'a elle aussi beaucoup touché, dans la construction de sa personnalité, dans le fait qu'elle est dû grandir plus vite qu'elle ne l'aurait dû à cause de son don. Sa manière de penser, et plus particulièrement dans son évolution, dans la seconde partie du livre m'ont vraiment plu. Cela a alors donné une relation entre ces deux personnages que j'ai trouvé belle, simple et complexe à la fois.
   Ces deux protagonistes sont aussi entourés de nombreux autres personnages. On retrouve notamment Ryzek, sombre dirigeant des Shotet, dont l'on peut éventuellement comprendre le façonnement de sa personnalité, mais que l'on ne peut s'empêcher de détester pour sa cruauté, Eijeh, que l'on voit peu mais de manière parfois alarmante, Cisi, la soeur d'Akos, l'oracle Sifa, ainsi qu'encore bien d'autres qui ont chacun une place dans le récit.

   Il faut le dire, l'histoire est extrêmement différente de celle décrite dans la saga "Divergente", mais on le sait dès le résumé. J'ai néanmoins vraiment apprécié ce roman, que je ne regrette pas avoir découvert. L'idée des dons qui peuvent être considérés comme des malédictions autant que des bénédictions est véritablement intéressante, et l'autrice a su créé un monde propre à elle, avec des croyances, des marchés, des politiques, des modes de vie bien spécifiques pour former un univers original. Cela apporte plus de sens et de crédibilité bénéfiques pour l'immersion dans cet ensemble, bien qu'on sait peu de choses sur une bonne partie des planètes existantes, et vraiment pas assez sur la fameuse Assemblée qui a pourtant l'air de tenir un rôle crucial.
   On retrouve dans le livre des éléments propres à la plupart des romans de la science-fiction, comme par exemple le voyage dans l'espace, une technologie inexistante dans notre propre monde, ainsi que d'autres, et nous imprègnent d'autant mieux dans cet univers différent du nôtre.

   Pour la fin, on arrive dans un moment intense voire suffoquant quand on s'imagine être à la place des personnages, mais aussi empli de tout un tas d'émotions, que ce soit l'appréhension, la tristesse, la surprise ou encore l'espoir. Mais surtout, on fera face lors des dernières lignes, qui ne laissent pas de doute quant au fait qu'il y aura une suite, ce qui est confirmé par le titre original du livre "Carve the mark, Volume I", à une révélation importante qui nous laisse dans l'attente d'une suite certaine. On reste avec plusieurs questions sans réponses, que l'on voudrait alors obtenir dans un second tome dans lequel on ne sait pas du tout à quoi s'attendre.


   En conclusion, ce livre, avec lequel j'ai d'abord eu du mal à m'attacher, m'a réellement plu par la suite, par l'histoire mais aussi par les personnages. Ces derniers m'ont marqué et touché, j'ai pris beaucoup de plaisir à les suivre pour les connaître le plus possible. De même, l'univers créé par l'autrice est intéressant et bien construit, bien que l'on sait en revanche peu de choses à propos de certaines planètes et plus particulièrement à propos de l'Assemblée qui les dirigent. J'attends alors avec impatience le second tome de cette série, afin d'en savoir plus sur cette organisation dont j'espère en savoir plus, sur la situation des différents personnages que l'on devine non figée, ainsi que sur la révélation à laquelle on assiste à la fin, laissant présager une suite que l'on escompte aussi bonne.


lundi 28 août 2017

[Chronique] Avant toi - Jojo Moyes

Auteur : Jojo Moyes
Pages : 480 (grand format)
Titre original : Me Before You
Prix : 20,00€(papier), 7,90€(poche), 12,90€(collector), 5,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Avant toi
• Après toi

Résumé : Ses jours sont comptés. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

« Cette histoire d’amour inespérée est un véritable choc émotionnel – sortez les mouchoirs. » Elle

« Un roman poignant qui amorce une belle réflexion sur l’art de donner la mort. Mascara waterproof indispensable. » Marie Claire


"Je lui ai dit quelque chose qui faisait du bien."




   "Avant toi" est un roman que j'ai plus découvert suite à l'annonce d'une adaptation en film, et dont le sujet me tentait particulièrement, un sujet peu traité dans des romans.

Edition collector
   On commence par le récit de l'accident de Will qui le rendit tétraplégique, puis par entrer dans la peau de Louisa environ deux ans après ce jour dramatique. On apprend alors comment la vie des deux personnages vont se rencontrer pour ensuite évoluer ensemble.
   Tout d'abord, le roman ne fut pas le coup de cœur auquel je m'attendais, mais il a su néanmoins me conquérir entièrement. L'histoire est émouvante et touchante et montre un sujet tabou, celui du suicide assisté. Au fil des pages, on suit une véritable évolution dans la relation entre les personnages, qui n'est pas trop rapide, et semble alors tout à fait réaliste. Jojo Moyes n'a pas choisi la facilité, n'a pas opté pour des personnages qui s'entendraient bien dès les premières pages. Elle met en scène deux personnes que tout oppose, et qui doivent pourtant apprendre à se connaître afin de rendre la vie de l'autre un peu plus supportable, d'autant plus pour Will, puisque ce dernier ne veut plus vivre. Là aussi, l'autrice nous livre quelque chose d'extrêmement réaliste et non pas utopique : Will est dépressif, il ne va pas changer d'un coup d'état d'esprit au bout d'une centaine de pages. Ces différents éléments permettent de plonger d'autant plus facilement et avec d'autant plus d'envie dans l'histoire de cette rencontre.

   Comme dit auparavant, cette histoire n'est pas sans émouvoir ou sans déclencher des émotions lors de la lecture. On passe par la joie, la tristesse, la fatalité, et par encore tout un tas d'autres au fil du récit de cette rencontre bouleversante qui ne laisse pas de marbre. On ne peut s'empêcher d'espérer le meilleur pour les personnages, de souhaiter que cela aille au mieux pour eux. Dans cette histoire, Louisa fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire changer d'avis Will, mais c'est sans compter la fatalité de la situation de ce dernier, qui ne peut plus rien faire de lui-même. L'autrice a alors choisi d'aborder le thème du suicide assisté, qui est interdit dans de nombreux pays pour des raisons éthiques et morales, mais qui est notamment autorisé en Suisse, dans la fameuse clinique Dignitas.    On se pose alors soi-même la question tout au long du roman : sommes-nous pour ou contre le suicide assisté ? Il est alors important de souligner que l'autrice ne donne pas de leçon, et montre que chaque opinion avancée possède des arguments valables.

   Pour les personnages, je les ai en grande partie appréciés pour la plupart d'entre eux. Louisa est quelqu'un que je qualifierai de solaire et la plupart du temps optimiste, et qui donne le sourire. J'ai adoré être à ses côtés, connaître ses émotions, ses pensées, mais aussi la découvrir. Il en fut de même pour Will bien qu'on ne soit pas dans sa tête, j'ai aimé connaître au fur et à mesure sa personnalité qu'il dévoilait peu à peu. C'est un personnage cynique et sarcastique, qui l'est devenu en grande partie à cause de son handicap, une personne brisée dont tous les rêves se sont trouvés piétinés par cet accident. A leurs côtés, on retrouve aussi bien d'autres personnages, comme les parents de Louisa et sa soeur ayant repris des études après avoir eu un enfant, la froide mère de Will et son père plus ou moins éloigné des événements, l'aide-soignant Nathan ou encore le petit ami obsédé par la course à pied et les marathons de Louisa. Certains sont très attachants, tandis que d'autres sont plus ou moins détestables ou mystérieux. Afin de les connaître un peu mieux, notamment leur point de vue sur la situation, on a quelques chapitres consacrés aux pensées de ces différents personnages, ce qui permet de mieux les appréhender. Tout cela compose alors un groupe hétéroclite de personnalités, réaliste, qui mène avec espoir cette histoire qu'ils espèrent heureuse.

   Il faut dire que pour ce qui est de la fin, je m'y suis plutôt attendue, étant donné le titre du second tome, néanmoins, cela n'a en rien retiré la beauté et l'émotion de l'histoire, qui se termine d'une tout aussi belle et émouvante manière. La plume de Jojo Moyes nous embarque parfaitement et somptueusement dans son roman pour suivre cette saisissante et poignante rencontre, dont l'on ne veut pas perdre une miette.

Livre poche avec
l'affiche du film
 Ayant vu le film, je vais faire un très rapide aparté dessus. Le film est bien à regarder, on retrouve la base du roman, la plupart des personnages, la question du suicide assisté, ... Néanmoins, ayant lu le roman auparavant, je trouve que cela se passe trop rapidement, qu'il manque des passages qui me semblaient importants dans la construction des personnages, et donc qu'il ne rendait pas entièrement compte du roman, de l'évolution des personnages, de leurs pensées et de leurs émotions.
Cela reste néanmoins une bonne adaptation avec une assez fidèle transposition des personnages du livre à l'écran et de l'histoire de base, et il est évident qu'on ne peut résumer tout le roman dans un film, mais il est vrai que j'ai une nette préférence pour le livre.



   Pour conclure, je dirais que j'ai adoré le roman. Ce n'est pas le coup de coeur attendu, mais j'ai été entièrement entraînée dans le récit de cette belle et bouleversante rencontre entre deux personnages, dont l'un avec une situation de fort handicap. La question du suicide assisté y est abordée avec finesse, et lorsqu'on referme le livre, on ne peut s'empêcher de réfléchir à notre opinion sur ce sujet, encore plus après avoir pu connaître les différents arguments et la vie brisée de Will. C'est une histoire que je pense garder longtemps en mémoire, pour sa beauté et les nombreuses émotions véhiculées grâce à la plume de Jojo Moyes qui n'a pas eu peur de traiter un sujet tabou, et qui m'a profondément émue.